ilmryn.blog4ever.com

Chamanisme : dreamcatcher

 

 1. Définition

 2. Légende

 3. Réalisation

 

4. Où le placer

5. Divination

6. Lune et rêve

7. Solution contre trouble du sommeil

 

La culture Amérindienne de par la sagesse de leurs connaissances, et leur lien avec Mère Nature ont laissé au monde cet étrange objet rond, qui l’on dirait possède une toile d’araignée en son disque comme pour pouvoir emprisonner quelques parasites volant par-ci par-là. Le dreamcatcher s’est répandu et il est très facile de pouvoir en trouver, tant de facture authentique que des objets qui ne peuvent servir qu’à la décoration d’un intérieur, du fait du choix de matériaux qui sont fait selon une façon plus que hasardeuse et selon les lubbies d’ « artistes » qui ne se sont probablement pas imprégner du Chamanisme Amérindien, avant de laisser éclater leur inspiration personnelle.

 

1. Définition :

 

Le dreamcatcher est un objet spirituel et artisanal ojibwé qui permettrait de filtrer les mauvais rêves en les attrapant et ne laisserait passer que les bons rêves. Cet objet traditionnel s’est transmis aux autres peuples amérindiens par l’intermédiaire du commerce et des mariages aux peuples amérindiens.

 

 

Le dreamcatcher est d’un anneau généralement en saule sur lequel est tissé un filet comme une toile d’araignée et surquel est accroché une ou plusieurs plumes d’oiseaux. Le filet est accroché en 8 points (pour honorer la femme araignée) ou en 7 points (pour honorer les 7 Prophéties) à l’anneau. Selon les croyances, mise à part l’artisan qui a fait le dreamcatcher, il doit être touché en premier uniquement par la personne à qui il est destiné. Le dreamcatcher est utilisé à l’origine sur des enfants pour les protégés des mauvais rêves.


2. Légende :

 

C'est l'histoire de Asibikaashi (l’araignée) qui aida Wanabozhoo à ramener Güzis (le Soleil) à son peuple. Asibikaashi construisait sa toile chaque nuit avant l'aube de façon à pouvoir capturer les premiers rayons du soleil. Si vous êtes debout à l'aube, regardez sa toile et vous verrez les rayons du soleil scintillant sur la rosée du matin. Asibikaashi prenait aussi soin des enfants des hommes, tissant sa toile pour les protéger des mauvais rêves comme elle le fait encore aujourd'hui. Quand le peuple Ojibway se dispersera, Asibikaashi eut beaucoup de mal à tisser sa toile au-dessus de tous les berceaux, alors mères, soeurs et grands-mères apprirent elles aussi à tisser des toiles magiques pour protéger leurs enfants.. Elles confectionnèrent les cerceaux avec des baguettes de saule rouge et utilisèrent du tendon de cerf pour tisser la toile. Les capteurs de rêves avaient toujours une forme ronde qui représentait Güzis, le soleil. Sa toile pouvait retenir les cauchemars (ou bawedjigewin) ne laissant passer que les rêves. Vous remarquerez qu'il y a un petit trou au centre de la toile car c'est par là que les bons rêves passent. Les cauchemars quant à eux restent accrochés à la toile et disparaissent avec les premiers rayons du soleil. Les capteurs de rêves avaient alors 8 points de contact avec le cerceau en référence aux 8 pattes de l'araignée. Traditionnellement aussi, on place une petite plume pour que celle-ci bouge dans l'air. Un bébé qui peut observer la danse de cette plume apprendra ainsi les mouvements de l'air. Si jamais vous rencontrez Asibikaashi, l'araignée, n'en ayez pas peur, au contraire protégez et respectez ce petit insecte

 

Il y en a bien d’autres des légendes, ceci n’en est qu’une parmi d’autres.

 


3. Réalisation :

 

Les Amérindiens portent beaucoup d’importance à ce que les objets soit fabriqués par celui qui va les porter ou les utiliser car, cela créer tout de suite un lien fort entre l'outil et l’Homme, ce qui constitue déjà le début du rituel d’activation de son pouvoir, et donc pour finir, j’ai laissé à la fin de cet article un Chapitre expliquant les différentes étapes de sa conception, ainsi que les matériaux à utiliser en fonction de ce que l’on veut en faire.

 

Le capteur de rêves est principalement de forme ronde mais dans certaines tribus comme chez les iroquois ils étaient en forme de goutte. Le capteur de rêves était tressé d’une toile en fibre d’ortie ou de tendons d’animal, qu’ils teignaient ensuite en rouge à l’aide d’écorce de prunier sauvage. On note que cette façon de faire concernait la période du début du siècle car, de nos jours la méthode de tressage a bien changé et les matériaux aussi. La tradition veut qu'une plume soit placée au centre du capteur de rêves. Elle signifie le souffle ou l'air, essentiels à la vie.

 

De nos jours, il y a possibilité d’acheter des cercles tout fait en métal ou en « bois » dans les boutiques de créatif loisir. Si vous avez envie de le faire avec une vraie branche pensez au propriété du bois pour votre choix. Prenez le souple, vous pouvez le tremper pour l’assouplir, mettez lui la forme désirée à l’aide d’un saut par exemple, et attendez qu’il sèche au soleil (donc à faire en été en plein soleil).

 

Cela faut également pour la plume, au niveau de propriété. Chez les amérindien, la plume du hibou est gardée pour la sagesse (plume féminine) alors que la plume d'aigle représente le courage (plume masculine).

 

Voici une vidéo explicative

 

Sachez que vous pouvez replacer le ruban par une grosse laine ou rien si cela vous plait au naturel.

Pour plus d’effet vous pouvez changer la couleur de votre file après chaque tour complet. Vous pouvez également enfiler des perles, des plumes quand vous le désire lors de la conception de l’attrape-rêve.

 

Si vous êtes en manque d’idée, vous en trouverez plein sur internet.


4. Où le placer :

 

Le mieux est de placer son attrape-rêve face à la Lumière du jour. Trouvons donc un endroit stratégique de la pièce afin que la Lumière du jour puisse détruire les mauvais rêves qui se sont logés dans la toile de l’attrape-rêve pendant la nuit.


5. Divination et rêves :

 

Cela certaine personne les rêves seront un « souvenir d’une autre vie » ou « un message de l’au-delà » ou encore « signe des dieux ». Il est donc important pour ces personnes de comprendre et de déchiffrer leur rêve. Certain possède même un réel donc pour les rêves, dits, prémonitoire, cela veut dire que ce qui est vue dans le sommeil se réalise (jour ou l’autre). Cet « art » est appelé oniromancie. Si vous voulez en savoir plus, je vous invite à aller voir un article sur l’oniromancie, sinon voici un dictionnaire des rêves.


6. Lune et sommeil ?

 

On raconte beaucoup de choses sur l’influence de la lune sur notre sommeil

 

 


7. Le naturel contre les troubles du sommeil :

 

 

 

source :

https://pandore.net/forum/l-attrape-reve-t12710.html

http://www.divinatix.com/superstition/lattrape-reve/

http://www.solutions-mysommeil.com/homeopathie-et-sommeil.html



17/02/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi