ilmryn.blog4ever.com

Pneumologie

1.    Introduction :

 

En naturopathie, la pneumologie est l’étude et les principes d’hygiène respirateur.  On évalue donc la qualité de l’air respiré. En effet par l’intermédiaire du système et circulatoire que les cellules s’oxygène et reçoit l’ensemble de ces éléments nutritifs. L’air est absolument indispensable à tous les règnes animaux et végétaux.

 

Elle occupe une place de choix au cœur des cures de revitalisation.


 

2.    Composition de l’air :

 

Azote 78% - Oxygène 21% - Gaz secondaire 1% - Gaz rare – arôme – ions négatif – énergie solaire – micro-organisme – poussière.  

 

-       L’oxygène est d’une importance vital, il ne serait utilisable que dans une proportion de 21% de l’air inhalé. En altitude, l’oxygène se raréfie.

-       En milieu urbain, il faut rajouter du dioxyde et du monoxyde de carbone en +/- grande quantité, microbes, métaux lourds et d’autre polluant. L’air des villes peut donc devenir toxique. Notez que le monoxyde de carbone est inodore et incolore et est extrêmement toxique. Inspiré en grande quantité, il sature les globules rouges en lieu et place de l’oxygène et asphyxie ainsi progressivement les tissus.

-       Gaz carbonique : Lorsque nous expirons, nous dégageons du gaz carbonique, celui-ci est rejeté par les cellules après transformation du carbone alimentaire, et est transporté par le sang. Couplé à l’eau et au sodium, il participe à l’équilibre acide-base de l’organisme.

-       L’ozone protège l’homme des ultraviolets mais a également de propriété intéressante comme celle d’être antioxydant, désodorisant, bactéricide et antiseptique.

-       Les arômes naturels (ex : diffusion d’huiles essentiels) ont une action antiseptique, émotionnelle (apaisante, stimulante), sur les poumons, et vitalisant. 

-       Les arômes artificiels (ex : parfum d’ambiance chimiques ou cométique …) ont des effets néfastes sur la santé : cancérigène, toxique, allergisant… (voir facteur perturbateur de santé)

 

a)    Qu’est-ce que les ions négatifs ?

 

Ce sont de fines particules chargées électriquement, contrairement à ce que leur nom laisse penser, elles ne sont pas mauvaise pour la santé. Les ions négatifs nous dynamisent et nous apaisent ; leur opposé, les ions positifs nous stressent et nous fatiguent.

 

Ces particules sont fragiles car elles sont détruites par la pollution industrielle, les gaz d’échappements, les centrales thermiques, appareil électrique, les matières synthétiques, les facteurs électromagnétiques… La plupart de nos environnements est donc charger en ions positif.

 

-       Où les trouve-t-on ?

 

On trouve les ions négatifs à proximité des sources, des cascades, des mers, par vent froid et vif, dans les feuilles d’arbres, par l’orage et les éclaires, par la pluie, par les lampes à sel, par la douche, certaine diffusion d’Huiles essentielles.

 

-       Comment les ions positifs deviennent-ils nocifs pour notre organisme ?

Il faut savoir que pour une particule d’oxygène soit bien absorbée, elles doivent être chargées négativement. Lorsqu’elles sont positives, elles sont chargées de poussière, de pollen, de moisissures… Ce qui entraine divers problèmes de santé tel que l’irritation, insomnies, migraine, stress, asthme, allergie…

 

b)    Energie solaire, vitales ou Prana :

 

Cette énergie est subtile et souvent reliée à une certaine spiritualité. En naturopathie, on considère que cette énergie est bénéfique car elle apporte au corps la force de guérison. Comme vous l’imaginez, celle énergie est impalpable, mais nous la captons grâce à nos terminaisons nerveuse des fosses nasales, des alvéoles pulmonaires, de la bouche et de la peau, mais aussi grâce à nos sens. Cette énergie nous est donc transmise par l’air, le soleil, la vibration des couleurs et du son.

 

En savoir plus


 

3.    Peut-on améliorer notre respiration ?

 

Il existe un large éventail d’exercice respiratoires venant de différence discipline : yoga, tai-chi, chi-qong…

 

Par exemple : en kiné respiratoire, on stimule ou rééduque les muscles de l’inspiration et abdominaux (muscles expirateur). Faut donc (re)conscientisé le travail du diaphragme. Il est très souvent inconsciemment bloqué à cause du stress et des mouvements respiratoires incomplets. Ce blocage a de lourde conséquence sur la digestion, les échanges respiratoires profonds et peut provoquer des douleurs dorsal.

 

 



11/09/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi