one-shot-story

Magie Druidique

1) Druides

2) Druidisme

3) En pratique

4) Origine

5) Croyance

6) Code

 7) Wicca/Druidisme

 


La magie druidique n'existe pas, en tout cas, le mot n'est pas correcte. Les druides utilise la force de la nature, il ne manipule donc pas les énergies pour réaliser des rituels. Il vivent en harmonie avec elle et les dieux. Le mot correcte, pour décrire cette pratique est  "la pensée druidique"  car en faite, c'est plutôt une philosophie de vie.
 
1. Qu'est ce qu'un druide?

Un druide est un prêtre mage proche de la nature. Il est très présent dans la civilisation celte où il servait de conseiller, guide spirituel et devin. Il était à la fois puissant politiquement et magiquement, leur magie étant fortement liée à un respect profond de la Terre et de la nature.

Le druide est un personnage important mais très ambigu de la société celtique. Les historiens soutiennent une version du druide comme étant un professeur, un conseiller, un gardien de la religion et notamment un homme procédant aux sacrifices d'animaux pour les rituels.
Les autres, qui sont généralement des pratiquants du druidisme, démontrent qu'au contraire les druides étaient des intermédiaires entre la nature et le monde réel, ou plus souvent, entre le ciel et la terre.

2. Le druidisme ou plutôt pensée druidique :
 

Le druidisme est avant tout une voie spirituelle et une philosophie. Le druidisme moderne est apparu il y a environ trois siècles et a été inspiré par les traces laissées par les druides antiques. Le druidisme est avant tout un chemin de découverte qui explore profondément la nature, la terre mère, notre être profond, notre lien à nos ancêtres et aux anciens et notre relation au religieux et au divin. De par ces derniers points, le druidisme peut aussi être considéré comme une religion, mais une religion sans dogmes, sans écritures saintes et libres de toute structure et hiérarchies. Le druidisme est à mes yeux plus une philosophie de vie et une philosophie vivante, une attitude envers le monde et une façon de le comprendre.
Le druidisme nous propose de reprendre contact avec la terre sous le bitume de nos villes, avec le ciel au-dessus du plafond de nos maisons, avec l’eau qui coule aussi ailleurs que dans les canalisations de nos immeubles et avec les arbres et les plantes qui poussent hors de nos jardins bien délimités et de nos serres pour la culture. Alors qu'est-ce que le druidisme? Religion? Spiritualité? Philosophie? Sagesse? Savoir? Je pense un peu de chaque.


3. En pratique :


Les Druides furent à la base une forme de chamanisme qui s’est élaboré et structuré en une pratique cérémonielle liée aux énergies, aux forces de la nature et à ses esprits (Nymphe Dryades fée lutins et autres …) et bien entendu les Divinités celtiques (Toutatis, Cernunnos, Eponna etc.…). La pratique cérémonielle a lieu souvent lors des grands moments de la roue de l’année : les changements de saisons, de cycles lunaires, solaires, de fêtes dédiées aux dieux. Le druidisme se pratique aussi en solitaire par la méditation, la transe, le yoga druidique et la communion avec les forces naturelle, et forme ainsi en ce sens un chamanisme. Sans plus de détail, il s’agit alors de rentrer en harmonie avec l’esprit de grands arbres, puiser dans la Terre la puissance tellurique sous l’aspect de la Vouivre, ou encore invoquer les esprits du ciel et des eaux pour déchaîner, comme cela se faisait jadis, la pluie et la foudre sur l’ennemi. Il existe bien entendu une médecine druidique ainsi qu’une pratique d’herboristerie (magie « verte »)… La plupart des travaux druidiques sont très personnels. Il n’y a pas réellement de pratique codifiée à défaut de nous avoir été transmise de toute façon des écrits notables, sauf au travers les grandes épopées Celtiques. Ainsi, la méditation et l’harmonisation avec la nature et le travail de groupe de cérémonies rituelles restent globalement très libres même si la plupart des écoles et sociétés de druidisme actuelles développent leur propre système interne hérité du courant dont ils sont issus.
Je rappelle ainsi que je ne fournirai pas ici de véritables détails sur la pratique. Je laisse ce travail au lecteur qui sera le fruit d’une compréhension intense et claire des lois sacrées des druides et des connaissances sur les grands préceptes divins du druidisme. Pour plus de détail, je fournis une liste assez conséquente d’ouvrages fort intéressants et très détaillés dans la Bibliothèque.


4. L’origine du druidisme:

 

Tout d’abord le druidisme moderne ne prétend pas être une copie conforme du druidisme antique. De toute façon, si le druidisme s’était perpétué en ligne droite jusqu’à nos jours, il serait de toute façon différent du druidisme antique.

 

La lignée de la tradition spirituelle druidique peut être suivi sur plusieurs milliers d’années.

Les premières apparitions de cette pratique spirituelle remonte envions à 25,000 années en Europe, alors que les candidats pour les initiations entraient dans les cavernes prévue à cette fin, telle que celle de Lascaux en France, ou Altamira en Espagne, où de nombreuses figures d’animaux sauvages ont été peintes sur les murs. Après avoir été initié dans le ventre de Mère Terre, ils renaissaient à la lumière du soleil. 20,000 année plus tard, environ vers 3,000 avant la naissance du Christ, nous pouvons constater les mêmes genres de pratique. Soit, chercher à renaître avec la Terre : de grands monticules sont construit, où ceux qui étaient initié s’asseyaient dans le noir, attendant le moment de leur renaissance. Le meilleur exemple de ceci à été découvert sur le site de New Grange en Irlande où un axe de la construction (Le couloir donnant accès à la chambre principale) étaient orienté avec le solstice d’hiver, de cette manière, les premiers rayons de l’aube baignaient l’initié qui avait attendu toute la nuit. Quatre cent cinquante années plus tard. Au 16e siècle, alors que la spiritualité druidique avait toujours était une spiritualité transmise oralement, les clercs chrétiens ont retranscrits une partie de la spiritualité druidique et de l’enseignement magique pour devenir druide : Un druide qui se fait dévorer par la Déesse, revient comme enfant dans son ventre, et renaît à la vie comme le plus grande poète de sa contrée. Donc, depuis 20,000 années jusqu’au 16e siècle, nous pouvons constaté un thème commun – Que nous retrouvons aussi dans l’entraînement des druides et des poètes d’Écosse jusqu’au 17e siècle : Pour réveiller leur génie créatif, ils restaient des jours dans l’obscurité, puis après cette période de privation sensorielle, ils étaient relâchés à  la lumière du monde.

 

 

Ce thème de recherche d’une renaissance spirituelle et d’une renaissance de l’expression créatrice en créant une expérience de mort / renaissance se retrouve jusqu’à la nuit des temps, passant par les quatre grandes périodes de la spiritualité druidique. Ces quatre grandes périodes sont : L’ère préhistorique, au moment du retrait des glaces de l’Europe, peut après la fin de l’ère glacière. Les tribus de l’Europe venant de plusieurs direction, incluant l’Espagne, et les steppes de Russie se déplacent et viennent s’établir en Grande Bretagne et en Irlande. Une culture dite de mégalithe se développe, qui élèveront de grandes structures de pierre telle que New Grange, et de grands cercles de pierres tel que Stonehenge. Ils possédaient une connaissance considérable de l’astronomie, avaient aussi des compétences d’ingénieries telles qu’ils nous est encore difficile de les comprendre de nos jours. Ils ont utilisées entre autres des mathématique Pythagoricienne pour construire leurs monuments, et cela, deux milles ans avant que Pythagore vienne au monde en Grèce…

Cette période d’avant la société Celte à proprement dites, aura tracée la voie vers une période de l’histoire plus documentée, car nous pouvons lire sur les Celtes et les druides au travers des documents d’auteurs classiques de cette époque, tel que Jules Césars. Nous découvrons alors que les Celtes ont développés une religions très sophistiquée ou se côtoyaient trois classes : Les bardes, qui connaissent les mélodies et les légendes des tribus, les ovates, qui sont les soigneurs et devins, puis les druides, qui sont les philosophes, juges, enseignants.  Durant ces années, il y’a eu beaucoup d’échanges entre la société Celte et d’autre telle que celle de Grèce ou de Rome.

Avec la venu de l’ère chrétienne, nous arrivons à la troisième période. Celle où les écoles de bardes deviennent des écoles chrétienne. Elles continuerons pourtant d’exister jusqu’au 17e siècle. Les ovates, tant qu’à eux, deviennent des soignants du villages, des sages femmes, et les druides, toujours l’élite intellectuelle de la société, se convertissent en masse à la religion de Jésus, probablement simplement pour pouvoir continuer leur travaux. Cette période qui s’étend du 6e siècle jusqu’à environ une quarantaine d’année. Du triomphe des Chrétiens au travers tout l’Europe, pendant le 6e jusqu’au 16e siècle. Durant ce millénaire, la spiritualité Celte et druide à été préservée par les clercs Chrétiens qui ont accompli un important travail de consignation de plusieurs des histoires et des mythes qui étaient auparavant transmis oralement par les druides. Plusieurs personnes pensent que le druidisme a été détruit avec la venue le l’ère Chrétienne, mais ils ne tiennent pas compte de la survie de la spiritualité, qui étaient intelligemment inscrites de manière codifiées dans les mythes et les histoires qui furent préservées. Il est d’ailleurs souhaitable de remercier ses clerc qui ont retranscris toutes ces légendes. Ces même légendes qui peuvent nous inspiré aujourd’hui. St Patrick a aussi retranscris l’ensemble des lois des druides de l’Irlande à l’époque, nous offrant une inestimable mine d’information sur l’éthique et la structure sociale de la société Celte d’avant l’ère Chrétienne.

La quatrième période renaît avec le 16e siècle, lorsque les étudiants d’Europe redécouvrent les druide, et commence à dire qu’ils sont leur réel descendants et leur héritage. L’église à laissé croire que ces gens étaient des sauvages avant l’arrivée de l’ère Chrétienne, mais les européens commencent à redécouvrir leur ancêtres, et comprendre que ce n’étaient pas des sauvages. À la même époque, des rapports provenant des Amériques, et des amérindiens qui comme les ancêtres européens, ne furent pas touché par l’ère Chrétienne. Le tout provoquant l’admiration. Cette période est connue sous le nom de « renaissance druidique » et plusieurs groupes et société sont crées à cette époque pour étudier le druidisme et les Celtes. Le père de la science de l’archéologie, William Stukeley, à créer une société druidique à Londres, est nommée la Princesse du Pays de Gales leur patronne. Des festivals culturel, incorporant des cérémonies druides, et des célébrations en langue Celtes germent un peu partout alors en Pays de Gales, en Cornwall et en Bretagne. Et cette période de renaissance n’est pas encore terminée. Au contraire, elle s’est développé et c’est une réelle renaissance, avec de plus en plus de gens qui découvrent le druidisme et qui trouve une spiritualité vivante, qui considère la nature comme sacrée et qui offre des possibilités de créativités et de liberté enracinée profondément dans l’ancienne tradition.

 source : Texte original de Phillip Carr Gomm, traduit et adapté par Seko.


 5. Croyances

Comme je l’ai déjà dit, le druidisme n’ a pas de dogmes ni de textes sacrés. Cependant la plupart des druides ont en commun un certain nombre de croyances. Aucune de ces croyances n’est imposée.
Durant les « études » druidiques, des sujets sont abordés et « l’étudiant » est encouragé à expérimenter certaines idées afin d’être en mesure de les faire siennes en partie ou totalement ou de les rejeter si elles ne lui parlent pas ou s’il se sent en dé saccord avec elles. Voici une liste des principales croyances druidiques.

 

Les animaux sacrés :

 

Les arbres sacrés :

 

Les divinités :

 

6. Code d’éthique des druides:

1. Se connaître est bien, se maîtriser est mieux.
2. C'est par l'exercice que tu acquerras la puissance de la volonté,par l'exercice que tu la garderas.
3. Ne laisse pas la crainte ni le doute te paralyser, ils limitent et détruisent tout.
4. Ce qu'il convient de faire, décide-le ; ce que tu as décidé, entreprends-le ; ce que tu as entrepris, achève-le.
5. Si rude et si obscure que soit la tâche quotidienne, accomplis-la dans la joie.
6. Ne ralentis pas ton ascension par un lest inutile, composé d'orgueil et de suffisance.
7. Sache vaincre toute fatigue de ton corps, tout faux pas de ton esprit, toute défaillance de ton âme.
8. Si tu ne peux modifier les hommes et les événements à l'image de tes désirs que du moins ce ne soit pas eux qui te modifient.
9. Mets ton point d'honneur à n'avoir de serviteur que toi-même.
10. N'érige pas autrui en juge de tes actions.
11. En quelque circonstance que tu te trouves, demeure comme une île au milieu des vagues, comme une montagne au milieu des nuages.
12. Garde ton sang-froid dans tout danger.
13. Ne te force jamais : prends patience, garde la joie et le sourire, vise à l'harmonie.
14. Apprends de l'étranger ce qui peut t'être utile, mais ne cherche pas à l'imiter.
15. Utilise analogies et symboles, ils te permettront de penser et de comprendre là où finit ta raison, où il te manque les mots pour exprimer ta pensée.
16. Apprends que toute pensée est stérile, si elle n'est pas rendue vivante par l'émotion ou le sentiment, elle est alors semblable à une coque vide.
17. Pense en image, précise tes pensées, résume le tout par un symbole qui deviendra pentacle.
18. Grâce à ces Conseils tu garderas la loi, et
tu t'élèveras au-dessus de toi-même

Les trois clés de la maîtrise des druides: 

Savoir  - Oser  - Garder Silence

Les trois idéaux spirituels de l’humanité: 

Maîtrise de Soi - Maîtrise de ce qui nous entoure - Maîtrise de l’inconnu

Les trois Vertus de la sagesse:
Être conscient de toutes choses - Supporter toutes choses - Être transparent dans toutes choses


Les trois choses à contrôler avant tout:

La main - La langue - Les désirs

Comme vous pouvez le constater, la philosophie druidique tourne souvent autour du chiffre trois. Leur manière de concevoir l’univers se rattache effectivement à une trilogie : le père - la mère - l’enfant, le corps - l’âme -l’esprit, la naissance -la vie -la mort. Le triskele , le pendentif que beaucoup de celtes portaient était le reflet parfait de cette croyance.

 

Je résumerais tout ce par :

Ne pas faire le mal - Respecter le dieu et la nature - Vivre en harmonie avec la terre

 


 7. Différence entre druidisme et Wicca

 

 

 Le druidisme, comme toute religion ou courant de pensée possède une philosophie.
Dans le druidisme traditionnel, aucune incantation n'est faite aux anges ou aux démons. Leur pratique est basée sur la nature. De ce fait, une des doctrines prônée par les druides, est le respect de la faune et de la flore. Cette simple chose est en fait très importante car la plus grande partie de l'énergie vient de la nature, donc son respect est extrêmement important. Plusieurs personnes associent le druidisme aux pensées de la Wicca. Il est vrai que plusieurs choses se ressemblent entre la Wicca et le druidisme tout simplement par ce que la wicca tire une partie de ses bases dans le druidisme.

Mais plusieurs différences existent entre la Wicca et le druidisme dont une très importante dans la philosophie. Comme la majorité du monde le sait, la wicca est entièrement destinée au bien. Le druidisme, contrairement à la Wicca ne prône aucun côté.

L'autre différence est que la Wicca vénére la lune, les druides pas.

 
Selon moi la plus importante, si vous ne deviez en retenir qu'une différence ce sera que les druides ne font pas de magie. La Wicca manipule les énergies grâce au rituel. Les druidiques respectent l'énergie vivant autour de nous. Leur but est de comprendre les signes et de voir les perturbation, mais pas de les manipuler. Ils vivent en harmonie avec et ne cherche pas les utiliser à leur fin. S'ils ont besoin de protection ou de soin, il y utilise la force de la terre (litho, phyto...).

source : http://lacoupedesfees.jimdo.com/le-druidisme/


 Complément d'informations :

 


29/09/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi