ilmryn.blog4ever.com

Vampires

Vampires

Vampire :être qui a été mordu par un vampire ou par une chauve-souris démoniaque et qui a bu du sang après. Leur passe-temps boire le sang de leur victime. Craignant le feu, tous symboles religieux et le soleil à cause de cela ils ne vivent que la nuit.

 

A. Histoire  romancée:

 

Vous connaissez sans doute Draculas. À l'origine, Draculas était un noble, avec un ADN particulier. Lorsque celui-ci a été mordu par une chauve-souris enragée. À la différence de la plupart des victimes de cette créature, Draculas n'en est pas mort, son ADN a muté avec le virus, le transformant en une créature nouvelle : un Vampire. Son nouveau corps était devenu plus sort, plus sensoriel, plus charnel et de plus, il avait le pouvoir de se transformer en chauve-souris ou en créature ailée. Il y avait un revers à cette mutation, il était devenu sensible au rayon de soleil et avait une soif incontrôlable pour le sang.

Aux files des expériences, Draculas remarqua que le sang humain était plus nutritif que ceux des autres êtres vivants. De surcroit, lorsqu'il partageait son sang avec ses victimes, celle-ci devenait comme lui. C'est ainsi naquir les Comtesses Draculas. Ainsi en couple Draculas pouvait fonder une famille et cela fut le cas. Ses enfants étaient une nouvelle génération de Vampire, que j'appellerais hommuni-nocturi. Il avait tout de leurs parents sauf qu'il ne pouvait se transformer, la lumière du jour leur est fatale et il ne pouvait que se reproduire avec des descendants de Draculas.

 Lorsqu'un vampire de 3e génération vampirisme un humain, celui-ci devient un vampire stérile. Je les appellerais vampires inférieurs


B. Les caractéristiques des vampires :

 

1.Pour les tuer :

 

  • Le feu

  • Le pieu dans le cœur : arme aussi très courante pour combattre le vampire.

  • La lumière du jour

  • L'eau bénite : Qu'est-ce que de l'eau bénite ? C'est de l'eau courante, mais qui a été bénie par un prêtre.

  • Le crucifix : c'est l'une des meilleures armes de défense. Elle ne sert qu'à repousser et non à tuer.

 

2.Comment devient-on un vampire :

 

  • De père en fils selon l’espèce.

  • La vampirisation passe par échange de sang : le vampire boit le sang de sa victime. Puis l’humain boit le sang du vampire. Pour que la transformation soit complète, il faut que la victime fasse son 1er repas. Sinon ce n'est qu'un humain avec les défauts d'un vampire (sans la force vampirique).

 

3.Combien de temps faut-il pour se transformer en Vampire ?

 

Ça dépend de la vitesse à laquelle le vampire en but votre sang.

  • Si c’était rapide, la transformation se ferait en quelque minute seulement.

  • Si c’était moyen, phase de mort de l’humain pendant quelques heures avant son réveil en vampire.

  • Si c’était lent, phase de mort de l’humain pendant plusieurs jours ou plusieurs années avant son réveil en vampire.

 

4.L ’avantage d’être un vampire :

 

  • La vie éternelle : le vampire ne peut pas mourir de vieillesse

  • Les sens plus développés.

  • Force et rapidité extrême.

  • Charme déroutant.

  • Parfois pouvoir psychique : télépathie, empathie....

 

5.Inconvénient d’être un vampire :

 

  • Vivre la nuit : le vampire doit vivre de nuit. Le jour, il doit se reposer, car la lumière peut le tuer. Impossible de faire bronzette.

  • Dans certains comtes, impossible de pouvoir se coiffer ou de se maquiller dans un miroir, car le vampire n'a pas de reflet. C'est d'ailleurs une façon de le repérer.

  • L'autorisation d'entrée : Le vampire ne peut entrer dans une maison habitée que si on l'a invité.

  • Lieux sacrés : Puisque le vampire ne supporte pas les symboles sacrés comme le crucifix ou l'hostie, il ne peut donc pas non plus rentrer dans des lieux sacrés comme les églises. Par contre, pour en revenir à l'obligation d'être invité à rentrer, les lieux publics ne posent pas de problème aux vampires. Ils peuvent s'y promener sans contrainte. Donc, pas de problème pour aller faire ses courses dans la boucherie du coin !

  • L'instit de chasse, lorsque la faim se fait sentir, le vampire ne peux s'empêcher de vouloir mordre tout être vivant. Généralement, il leur faut de l'entrainement pour ne pas succomber constamment à ce vice.

 

Remarque : toutes les sources ne sont pas d’accord avec ces faites.

Pour certains, les vampires peuvent vivre le jour, ils sont seulement affaiblis à ces heures là. De plus, certaines disent qu’il ne faut pas d’autorisation d’entrer. (Personnellement, cela serait dangereux pour nous si cela n’était pas le.)

 

6. Les sortes de vampire :

 

- Les vampires inférieurs : ce sont les vampires les plus courants. Pour devenir un vampire, il faut avoir été mordu par un vampire et boire le sang de celui-ci. Plus le vampire boit vite le sang de sa victime plus elle se transformera vite en vampire.

 

- Les homuni-nocturi : ce sont les vampires les moins connus, mais actuellement ils sont les plus dangereux, du fait que dès qu'on est mordu par cette sorte de vampire on devient l'un des leurs. (Remarque : il a des remèdes pour ne pas devenir un de ces vampires). Leurs points faibles : l'argent, l'ail et le soleil. Pour les pieux et les balles en argents, il faut viser le cœur ou la tête. Leur différence avec les autres vampires est qu'ils peuvent se reproduire entre eux, grâce à ceci ils ont peu créé leur propre culture et leur propre langage. Les sangs purs (les nés vampires) vieillissent 10 fois moins vite à partir dans certains âges.


C. Célèbres Vampires :

 

Dracula

 

La première personne à qui l’on pense quand on entend le mot vampire est immédiatement Dracula ! C’est bien sûr le personnage le plus connu que l’on a associé à un vampire. Ceci est dû notamment à l’écrivain Bram Stoker. Voici donc tout un article sur ce personnage qu’est Dracula.

 

Erzébeth Bathory dit la comtesse sanglante

 

Elle est connue aussi sous le nom d’Erzébeth Bathory. Celle-ci est née en 1560 et comptait dans sa famille des personnages de la haute société, dont le prince de Transylvanie, des évêques, des gouverneurs.

 

Durant son enfance, elle vécut dans un milieu fort pieu suite à sa belle-mère qui lui enseignait un tas de prières au lieu de la laisse vivre sa jeunesse. À 11 ans, Erzébeth fut fiancée à Ferenez Nadasdy qu’elle épousa en 1575 (il était âgé alors de 20 ans et elle de 15). Il l’emmena dans son château situé près des Carpates, en Hongrie. Le mari d’Elizabeth était un guerrier et comme son peuple était souvent attaqué par les Turcs, il était souvent absent.

 

Seule, la comtesse décida de s’entourer de nombreux serviteurs, dont un bossu, Ujuary Janos, de la nourrice de ses enfants, Joo Illona, avec une femme qui lui apprendra la magie noire, Thorothya Szentes, et une vieille femme alcoolique, Kandoska.

 

Deux versions différentes s’offrent à nous pour comprendre son goût du sang.

 

Erzébeth Bathory dit la comtesse sanglante

 

La première est qu’elle frappa une servante au visage. Erzébeth reçut du sang sur son bras et vit que sa peau, à cet endroit, avait rafraîchi et alors, elle décida de se baigner dans le sang de jeunes filles pour paraître plus jeune. La deuxième version est pratiquement semblable à la première sauf qu’ici, ce serait dû à du sang qu’une servante aurait répandu en se piquant le doigt.

 

Dans les deux cas, la comtesse fut persuadée que le sang de jeunes filles pourrait lui apporter la jeunesse éternelle. Avec l’aide des serviteurs dont elle s’était entourée, elle fit chercher des jeunes filles dans de nombreux villages pour assouvir sa soif de sang. Elle créa même une cage dont les barreaux étaient recourbés vers l’intérieur. Elle y enfermait sa victime, et à l’aide d’un tisonnier l’obligeait à remuer et donc, à se blesser sur les pointes. Sous la cage, elle avait une grande bassine dans laquelle elle récoltait le sang.

 

Les disparitions régulières dans la région alertèrent les villageois qui firent leur petite enquête. Elle fut arrêtée le 30 décembre 1610 par Gyorgy Thurso. Lors d’un rapide procès en 1611, elle fut condamnée à être emmurée vivante dans les murs de son château. Elle y mourut en 1614. On estime à 300 le nombre de ses victimes. La légende raconte que lors de sa mort, sa peau était encore lisse et ferme, claire et laiteuse et que ses traits et sa beauté étaient inchangés. C’est aussi pour cela que l’on a qualifié Erzébeth Bathory de vampire.

 

Le vampire de Düsseldorf

 

Depuis février 1929, huit prostituées ont été sauvagement assassinées. Le cas rappelle celui de Jack l’éventreur. Les victimes ont le crâne fracassé et sont atrocement mutilées : oreilles tranchées, lèvres coupées, cuir chevelu scalpé. La police ne donne aucun détail. Des rumeurs circulent, les victimes auraient été tuées par un homme qui s’abreuverait de leur sang.

 

La première victime s’appelait Appolonia Kuhn. Elle a été retrouvée le 3 février 1929 baignant dans son sang, mais toujours vivant. Elle a été frappée de 23 coups de ciseaux dans la poitrine et le visage, l’agresseur cherchant à atteindre les tempes. La deuxième victime était Rudolph Sheer, le 13 février. Il a eu le corps transpercé de 26 coups de ciseaux. Il a une tempe perforée, ce qui a permis à l’agresseur d’aspirer le sang. Mais il y avait trop d’alcool dans le sang de Rudolph, ce qui a forcé le vampire à régurgiter. La troisième victime était une fillette, retrouvée le 10 mars. Elle a été trouvée éventrée, les jambes carbonisées, le crâne percé par des ciseaux, les oreilles tranchées et les tempes perforées. L’agresseur a bu le sang cette fois.

 

Pas de portrait du tueur en série : le seul lien entre les victimes était l’obsession des tempes. Les journaux en font leurs choux gras : « La bête des abîmes a encore frappé ». En juillet, la police a arrêté Johann Stausberg. Il a tout avoué et il est envoyé dans un hôpital psychiatrique. Mais en août, les meurtres reprennent. Le 21, il agresse 3 personnes en 2 heures. Le 24, deux petites filles sont sauvagement poignardées dans un terrain vague. Le nombre d’agressions et la fréquence des meurtres vont crescendo jusqu’en mai 1930.

 

Un soir, Peter Kürten aide une jeune femme, Maria Budlick, à échapper à un violeur. Il l’invite à venir se calmer chez lui. Il la serre à la gorge, puis la laisse partir, « après avoir vu ses yeux ». Celle-ci envoie une lettre à sa meilleure amie pour lui raconter ses deux mésaventures. C’est la curiosité d’une voisine, qui a l’habitude d’ouvrir le courrier des habitants de l’immeuble, qui permet un rapprochement avec le Vampire de Düsseldorf. Peter Kürten est arrêté, condamné à la guillotine et exécuté le 2 juillet 1931. Sur l’échafaud, ses derniers mots ont été : « J’espère seulement que j’aurai le temps d’entendre mon sang jaillir de mon corps ».

 

Fritz Haarmann (1879-1925) alias le vampire de Hanovre

 

Le « boucher d’Hanovre » fût accusé de vingt-quatre meurtres de jeunes garçons. Il repérait ses victimes à la gare de Hanovre avec son complice et amant, Hans Grans. Il les entraînait chez lui pour y passer la nuit. Ses voisins ainsi avaient le choix entre un défilé incessant de jeunes hommes entrants et sortants de chez Haarmann ou de Haarmann lui-même en train de traîner de lourds sacs. Car ceux qui ne sortaient pas le lendemain de la chambre du boucher ont été étranglés puis découpés en morceaux pour être vendus sur le marché noir, ainsi que leurs vêtements ou effets personnels. Il faut préciser qu’à l’époque l’Allemagne sortait de la guerre vaincue et traversait une crise terrible à tel point qu’il était pratiquement impossible de se procurer de la nourriture, du combustible ou des vêtements.

 

Protégé par la police ce n’est qu’en 1924, le 23 juin, que Haarmann est arrêté, alors qu’il pratiquait ce trafic depuis 1918. Interrogé sur ses crimes il commença par les nier puis craqua et avoua. Il ne savait pas exactement combien il en avait tué, il évalua le nombre de ses victimes à environ quarante. Il sera accusé pour vingt-quatre meurtres et condamné le 19 décembre. Il fût exécuté début 1925 selon son souhait : « Je suis saine de corps et d’esprit, déclara Haarmann lors du procès. Il m’arrive seulement d’avoir des lubies de temps en temps. Je demande à être décapitée. Ce n’est qu’un mauvais moment à passer. Après, j’aurai la paix. » Hans Grans fut aussi arrêté suite aux aveux de Haarmann. Il fut jugé, mais non impliqué dans le massacre.

 

Source : http://www.vampires-fr.com/les-vampires-celebres


 

D. Vampire énergétique ?

 

 



11/04/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi