Ilmryn

Aromathérapie

1) Définition
2) Où en trouvez ?
3) Origine
4) Réalisation
5) Conservation
6) Danger
7) Utilisation
8) Propriété
9) Recettes

 


1) Définitions


L'aromathérapie (étym : latin « aroma », grec « ἄρωμα - arôma » = arôme, aromate; grec « θεραπεία - therapeia » = soin, cure) est l'utilisation médicale des extraits aromatiques de plantes (essences et huiles essentielles).

 

L’aromathérapie est l’utilisation des huiles essentielles à des fins thérapeutiques. C’est une “biochimio-thérapie” naturelle sophistiquée qui repose sur la relation existant entre les composants chimiques des huiles essentielles et les activités thérapeutiques qui en découlent.

 

C'est également une branche de la phytothérapie. Elle se divise en deux écoles : l’aromathérapie médicale, qui préconise l’absorption d’huiles essentielles par voie orale ou rectale, et l’aromathérapie grand public qui utilise l’application d’huiles essentielles sur la peau (massages, bains) ou en diffusion dans l’air ambiant (brûle-parfum, inhalation).

Ce qui fait que le scientifique cartésien y trouvera son compte par les molécules aromatiques ainsi que par leur représentation qualitative et quantitative.

Parallèlement, l’huile essentielle est toujours vibration et donc énergie. L’acupuncteur, le réflexologue, le thérapeute  ne s’y sont pas trompés. Elles leur apportent un effet de levier impressionnant.

 




2) Où trouver des huiles ?


- Dans les boutiques de bien-être
- Dans les pharmacies
- Dans les boutiques cosmétiques

- Dans certaines boutiques bio
- Dans des sites de vents en ligne ex :

 Amazone, Aroma-zone, Aromazen...


Attention les prix peuvent être très élevé pour de petit flacon (10ml). Comparez les prix avant d'acheter.


 3) Les origines :

 

Depuis bien longtemps, très longtemps, les peuples de la terre ont utilisé les plantes pour se soigner et vénérer leurs dieux. Les huiles essentielles par leur fragrance agissent directement sur le mental et alors que les molécules biochimiques qui les composent agissent sur les troubles organiques.

Depuis plus de 30000 ans, les Aborigènes connaissaient bien la flore environnementale en exploitant leurs bienfaits dans la vie quotidienne.

En Inde, une des régions les plus riches en plantes médicinales, la médecine ayurvédique âgée de 5000 ans est basée sur l’utilisation des plantes riches en huiles essentielles.

La Chine est tenante de la plus importante pharmacopée contenant au moins 8000 formules ; le Pen Tsao.

Les Égyptiens sont très avancés à la période des pharaons et utilisent d’une manière très savante les huiles essentielles pour la médecine et l’embaumement.il maîtrisent parfaitement la fabrication des huiles dans la parure cosmétique que dans leurs incidences sur les relations humaines (médiumnité et dialogue avec les dieux).

Les Grecs diffusent le savoir égyptien dans le bassin méditerranéen et particulièrement dans la Rome antique. La technique de distillation des huiles essentielles nous est parvenue par les Arabes en particulier Avicenne qui mettront au point l’alambic qui permet aujourd’hui encore d’extraire les huiles essentielles à la vapeur d’eau. Au XIIe siècle l’aromathérapie s’installe en occident.

Les Apothicaires du moyen âge sont nommés « aromathérii ».

Au XXe siècle l’aventure de l’aromathérapie renaît après plusieurs siècles d’abandon plus ou moins important. Aujourd’hui l’aromathérapie progresse dans le monde scientifique et médical. Les familles commencent à utiliser les huiles essentielles pour les petits soins courants.

L’avenir de l’aromathérapie est lancé gageons qu’elle apportera au fil des ans une aide substantielle aux pathologies incurables devant lesquelles la chimie de synthèse a montré ses limites.

 

Source : http://www.aromatherapeute.org/


4) Comment obtenir des huiles essentielles


Il existe plusieurs méthodes d'extraction des huiles essentielles. Le procédé le plus courant est la distillation à la vapeur d'eau. Trois cuves sont reliées entre elles par de minces tubes. La première cuve reçoit de l'eau et la seconde les plantes. L'eau est doucement chauffée et la vapeur passe dans la cuve contenant les plantes. La vapeur circule à travers les plantes et se charge des principes actifs. Puis elle s'échappe par un long tuyau fin en forme de serpentin qui baigne dans un récipient d'eau froide. La vapeur, ainsi refroidie, se condense en gouttelettes et arrive dans la troisième cuve: l'essencier. Les HE étant plus légers que l'eau, il suffit de les récupérer en surface, tandis que l'eau qui se trouve en dessous sera utilisée pour créer des eaux florales et des hydrolats.
L'expression mécanique à froid. C'est la méthode utilisée pour prélever l'HE des zestes d'agrumes. On presse, on récolte et basta!
L'enfleurage est une méthode qui n'est plus guère utilisée (coût, travail, rendement moindre). Il s'agit de placer les fleurs sur un corps gras purifié et de laisser les arômes pénétrer le corps gras. Une fois l'arôme des fleurs "pompé", on les retire et on remet des fleurs fraîches, jusqu'à saturation du corps gras. La pommade ainsi obtenue, la suffit de la nettoyer, puis d'y ajouter de l'alcool. Au bout de 24 heures, le corps gras et les huiles essentielles sont séparés. Il ne reste plus qu'à recueillir la précieuse huile essentielle!



Source image : http://www.feminin.ch/sante/aroma/aromatherapie.htm


5) Comment les converser ?


Le lieu idéal pour entreposer sera frais et sombre afin d'empêcher les HE de s'oxyder et de se transformer en résine. Peut-être une jolie boîte ou une petite armoire?
Les HE ont la faculté de "ronger" le plastique. Aussi garderez-vous les flacons debout, afin de protéger le bec compte-goutte et le bouchon, souvent en matière plastique.

 

Que faire des huiles périmées ?


6) Les dangers


Les huiles essentielles ont un pouvoir thérapeutique certain et, utilisées en surdosage ou à mauvais escient, elles peuvent mener à des effets indésirables importants.
Vous risqueriez des créer des conflits émotionnels ou physiques graves. Toute thérapie devra être supervisée par un naturopathe ou un spécialiste formé à ce genre de soins. Les nourrissons, les femmes enceintes, les épileptiques doivent s'abstenir d'utiliser ce genre de thérapie. Les huiles essentielles sont très concentrées et peuvent entraîner une intoxication. Je me répète, mais il est important de connaître les dangers de toute thérapie, quelle qu'elle soit!

 

En résumer :


- Conservez toujours les huiles essentielles hors de portée des enfants.
- Déconseiller aux femmes enceintes ou allaitantes, aux personnes ayant des problèmes neurologiques (épileptiques...) ou ayant des problèmes de santé graves.

- Sauf avis médical, n'utilisez pas non plus d'huiles essentielles chez les bébés et les enfants de moins de 3 ans.

- Déconseiller au diabétique et aux personnes immunodéficients.

- Ne pas les utilisez sur le chat et autre animaux pouvant développer des allergies. Peu convenir au chien mais attention au dosage.
- Les injections (intraveineuses, intramusculaires) d’huiles essentielles sont rigoureusement interdites.
- Les huiles essentielles ne doivent pas être appliquées sur les yeux ou le contour des yeux.
- Les huiles essentielles ne doivent pas s'appliquer pures ou pulvérisées dans le nez et les oreilles. Si nécessaire, les diluer à 5% dans une huile végétale et appliquer le mélange en massages sur les zones d'accès à main libre (pavillon de l'oreille, bordure des narines).
- Pour les muqueuses, une dilution est obligatoire à 10% maximum.
- Pour éviter le risque d'allergie, nous vous recommandons de toujours effectuer un test de tolérance cutané dans le pli du coude et d'attendre 24 heures avant toute utilisation.
- N'utilisez jamais une huile essentielle "au hasard". En cas de doute ou d'interrogation, il convient de toujours se référer à des livres de référence ou demander l'avis d'un professionnel de santé.

 

Voir la liste des huiles déconseillés pour les enfants

Voir la liste des huiles déconseillés pour les bébés

Voir la liste des huiles déconseillés pour les femmes enceintes et allaitantes

Article en complément pour enfants, bébé et femmes enceintes


 7) Mode d'utilisation des huiles essentielles

Les huiles essentielles peuvent être administrées de trois façons : la voie respiratoire, la voie cutanée et la voie interne (orale et rectale)

 

a.1) La voie respiratoire

 

- Inhalations (dans de l'eau chaude, sous une serviette. Précautions d'emploi)

Il vous suffit de mettre 2 à 4 gouttes sur un mouchoir en papier et de respirer.

- Diffusion atmosphérique (différents modèles de diffuseurs existent)

Il existe un grand nombre de diffuseurs d'huiles essentielles qui vous permettront de bénéficier des bienfaits olfactifs des huiles. Bien associés, leurs parfums auront des vertus apaisantes, toniques ou relaxantes et vous garantiront ainsi un bien-être certain dans votre lieu de vie.

 

a.2) Type de diffuseur.

 

Attention les HE ne doivent pas chauffer !

- L'ultrason:

Ce mode de diffusion à froid permet, grâce aux ultrasons, de transformer un mélange d'eau et d'huiles essentielles en une brume légère. Cette diffusion est très silencieuse et permet d'humidifier l'air ambiant trop souvent asséché par nos systèmes de climatisation.

- La nébulisation:

Ce processus de diffusion à froid permet de conserver toutes les propriétés bienfaisantes des huiles essentielles. L'air est propulsé pour transformer l'huile essentielle en une brume légère qui se propage dans l'atmosphère. Nos diffuseurs par nébulisation: Le Simplia, le Daolia, le Tsylia.

- La ventilation: 

La diffusion par ventilation permet une diffusion efficace et rapide des huiles essentielles. Le souffle d'air propulse des microparticules d'huiles essentielles dans l'atmosphère en conservant toutes leurs propriétés car la ventilation ne chauffe pas les huiles.

- La diffusion à chaleur douce: 

Simple d'utilisation et peu coûteux, ce mode de diffusion permet grâce à une chaleur douce de maximiser la diffusion des huiles essentielles tout en respectant leurs propriétés bienfaisantes.

Les diffuseurs utilisant cette technologie sont discrets et silencieux.

 

Quelle quantité d'huiles ?

Cela dépend de beaucoup de choses. L'intensité de diffusion, des personnes présentes dans la pièce (personne plus sensible que d'autre...), de la taille de la pièce...
En général, on compte 5 à 15 gouttes dans le diffuseur et adaptez suivant les circonstances.

 

b) La voie cutanée

- Application sur la peau sous forme de massage, diluée dans une huile végétale

- Exceptionnellement pure, sur une petite surface de peau et sous réserve de la parfaite tolérance cutanée de l'huile essentielle employée

En effet, la voie cutanée permet de soigner la peau tout en devenant un vecteur de transmission des principes actifs des huiles. Très utilisées en massages, elles sont généralement associées à d'autres huiles végétales et permettent de créer des soins corporels complets, aromatiques et ciblés.

On assiste également au grand retour de la cosmétique maison, de plus en plus de gens créent ainsi leurs propres produits cosmétiques à partir d'huiles essentielles et de produits naturels, du masque au gommage, chacun trouvera le soin qu'il lui faut et pourront ainsi profiter des bienfaits des huiles essentielles.

 

c) Les voies cutanées et respiratoires

Bain aromatique (après dispersion de l'huile essentielle dans un support adéquat) comptez 10 gouttes à diluer dans le bain.

 

d) La voie interne

En cuisine, on peut utiliser les huiles essentielles, dans la préparation de mets (ajout de l'huile essentielle en toute fin de cuisson)

- Voie buccale dans un peu d'huile végétale, de miel ou en gélule (sur prescription médicale) ou morceau de sucre (voir indication)

- Voie rectale, avec préparation magistrale de suppositoires par un pharmacien (sur prescription médicale)

 

En tant que débutants, utilisez vos huiles essentielles :

- en diffusion atmosphérique si elles se prêtent à cette possibilité

- en onction et toujours diluées dans une huile végétale ou un autre corps gras type beurre végétal dans le bain, préalablement mélangé à un excipient dans lequel elles se diluent facilement (un gel douche, de l'argile, du sel de bain), faute de quoi, elles surnagent à la surface de l'eau et peuvent irriter les muqueuses et la peau

- en inhalation, avec les précautions qui s'imposent dans la nourriture, en quantité infime, ce qui est une façon intéressante d'utiliser une huile essentielle en interne en lotion (diluée dans une eau florale), en compresses

 

Rappel : la voie cutanée (massage, onction, compresses, etc.) et la voie pulmonaire (diffusion, inhalation, olfaction sur mouillette) sont la plupart du temps suffisantes pour vos huiles essentielles fassent effet. En France, la voie interne est réservée à la prescription médicale.

 

Source : http://www.utilisation-huiles-essentielles.org/


8) Propriété voir article


 9) Que peut-on faire avec des HE ?

 

Il y a de nombreuses recettes surtout dans le niveau cosmétique. Ce n'est pas ce que je vais vous donner, car on trouve cela assez facilement sur le net. Je vais vous faire un mixe de recette utile dans votre ménage ou pour un foyer heureux.

ATTENTION quand on dit 2 gouttes, ce n'est pas 3... Cela peut être irritant dans mettre de trop.

Nettoyage

Diffuser des ambiances

Mincir

Se débarrasser des nuisibles

Aphrodisiaque

Ect !

 

 



22/03/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi