ilmryn.blog4ever.com

Médecine douce durant la grossesse

 


a.1 Phytothérapie

a.2 Homéopathie

a.3 Sophrologie

a.4 Fleur de Bach

a.5 Nutrithépathie

a.6 Aromathérapie

a.7 Lithothérapie

a.8 Massothérapie

a.9 Gemmothérapie

a.10 Naturopathie

a.11 Acupression & Acupuncture

 

 Lorsqu'on est enceinte beaucoup de choses nous sont interdit, c'est pourquoi nous nous dirigeons instinctivement vers la médecines naturelles (douces) mais tout n'est pas bon à prendre. Voici quelques explications, bien utiles.

 

a.1) Phytothérapie

 

Durant la grossesse, il est difficile de se soigner normalement à cause des dangers des substances contenus dans les médicaments classiques. C'est pourquoi, on se tourne vers des remèdes naturels.

Néanmoins, il faut être prudent, peu d'études ont porté sur la toxicité des plantes pendant la grossesse. Il est recommandé donc d’utiliser des plantes cultivées en agriculture biologique (car sans résidus de pesticides) disponibles en herboristerie ou dans des pharmacies spécialisées.

 

Si la phytothérapie permet de soigner certains petits maux de la grossesse, il faut savoir que certaines plantes sont totalement contre-indiquées. C’est pourquoi il est très important de prendre conseil auprès d’un pharmacien ou un  phytothérapeute et éviter l’automédication.

 

A noter : certains remèdes très concentrés sont déconseillés pendant la grossesse notamment la plupart des huiles essentielles utilisées en aromathérapie.

 

  • Contre-indications :

Certaines plantes sont totalement contre-indiquées pendant la grossesse, notamment toutes celles qui ont un effet utéro-tonique (risque de contractions) ou celles qui ont un effet oestrogénique.

 

Les graines de fenugrec, les feuilles de ronce, les feuilles de menthe pouliot, les fleurs de partenelle, les feuilles de busserole, les  feuilles de sauge officinale, la propolis, le millepertuis, L'échinacée, Angélique chinoise, racines de Ginseng, racine de rhubarbe, les feuilles de séné  de Chine, d' éleuthérocoque, la valériane, l’écorce de bourdaine, l’écorce de cascara, le curcuma, le soja, rhizome de cimicifuga, l’houblon, la stevia, racines de ginseng...

 

  • Les modes d’utilisations :

Lorsqu’on est enceinte, l’utilisation la plus courante est en infusion ou en décoctions. Sinon il y a également l’homéopathie et gemmothérapie qui sont des sous-branches de la phytothérapie qui sont très utiliser durant la grossesse.

 

  • Les remèdes utilisable durant la grossesse.

 

source : http://www.gralon.net/articles/sante-et-beaute/medecine-douce/article-des-remedes-naturels-pendant-la-grossesse---phytotherapie-et-homeopathie-2816.htm#la-phytotherapie-pendant-la-grossesse

http://www.doctissimo.fr/html/medicaments/articles/16325-phytotherapie-grossesse.htm


 

a.2) Homéopathie

 

C’est bien connu : les femmes enceintes ne peuvent prendre presque aucun médicament pendant leur grossesse. Soit parce que certains produits augmentent le risque de malformation du fœtus, soit parce que, à défaut d’études, on ignore leurs effets secondaires possibles sur la grossesse. Par prudence et pour ne prendre aucun risque, on les « interdit » donc aux femmes enceintes.

 

Alors que faire ? Heureusement l’homéopathie est là pour nous car elle ne présente absolument aucune contre-indication ni risque de malformations pour le fœtus.

 

Il faut savoir que cette médecine repose sur une grande loi : la similitude. Ainsi, selon cette thérapeutique, une substance qui provoque certains symptômes chez une personne en bonne santé est capable de faire disparaître ces mêmes symptômes chez un sujet malade. Exemples : l'allergie au venin d'abeille est traitée par le médicament Apis, fabriqué à partir de ce même venin.

 

Elle s’avère donc très efficace pour apaiser le stress, l’anxiété, les nuits blanches… et éviter ainsi les antidépresseurs ou les somnifères, interdits aux femmes enceintes. Elle soigne aussi des troubles sans gravité mais vraiment gênants dans la vie de tous les jours, comme les nausées, la constipation ou les seins douloureux.

Hélas l’homéopathie ne soigne pas tout, loin de là. Il reste nécessaire de recourir à la médecine classique, ou allopathique, pour traiter par exemple une hypertension ou un diabète pendant la grossesse.

 

 

  • Les modes d’utilisations :

L'idéal est de prendre le remède 10 minutes avant un repas ou une cigarette ou 1 heure après pour les granules, et à 2 heures des repas ou une cigarette pour les doses.

Si vous avez plusieurs traitements homéopathiques à prendre, il est recommandé de prendre les traitements séparément à distance les uns des autres pour plus d'efficacité. L'association avec d'autres thérapies est en général possible.

* Par granules : Il est conseillé de ne pas toucher avec les doigts les granules ou les globules homéopathiques. Les globules des tubes doses sont absorbés en une seule fois en les laissant se dissoudre lentement sous la langue.

* Par liquide : L'absorption du principe homéopathique se fait également par la muqueuse buccale  laisser un moment dans la bouche. L'idéal est de "mâcher" les liquides. Compter les gouttes dans une cuillère ou un verre propre contenant un peu d’eau.

 

source : http://www.carevox.fr/medicaments-soins/article/comment-prendre-ses-medicaments

http://www.pharmaciengiphar.com/maman/grossesse/grossesse-au-quotidien/soulager-maux-grossesse-par-homeopathie

http://www.famili.fr/,enceinte-je-me-soigne-au-naturel,2701364,398128.asp#articles


 

a.3) Sophrologie

 

La pratique de la sophrologie permet de s'harmoniser au maximum avant l'arrivée du bébé et de vivre une grossesse positive et confortable.

Elle vise à renforcer l'équilibre entre nos émotions, nos pensées, connaissances, croyances et nos comportements.

Au croisement de la relaxation occidentale et de la méditation orientale adaptées, elle permet à chacun de trouver de nouvelles ressources en lui-même et d'améliorer sa qualité de vie.

La sophrologie va donner une clef pour un accompagnement non seulement physiologique mais aussi psychologique. Cette science de l'harmonie de la conscience trouve donc au cours de ces mois un terrain privilégié chez les couples qui désirent assumer la "maternité" et leur nouvelle condition de parents. Cela avec une notion de liberté, de temps et de respect du rythme de chacun.

La notion d'autonomie, chère à l'entraînement personnel en sophrologie, permettra un accouchement en couple, le personnel médical pouvant se faire le plus discret possible.

 

Avant 4 mois et 1/2 de grossesse, il n'est pas nécessaire ni même souhaitable de faire autre chose que de la sophrologie classique. Progressivement, il faudra ajouter à l'entraînement sophrologique des exercices de préparation spécifique à la maternité, réalisés comme des exercices du premier degré.

Il est conseillé de suivre un minimum de 10 séances, à raison d'1 séance par semaine ou tous les 15 jours selon l'avancement de la grossesse.

Des exercices plus spécifiques peuvent être ajoutés : exercice de bascule du bassin, exercices circulatoires, exercices respiratoires et exercices physiques. Il est important d'insister sur le futur.

Tout au long des séances, faire terminer l'entraînement par une prise de conscience et un dialogue positif avec le bébé.

 

A partir de 8 mois de grossesse, l'exercice de poussée doit être rajouté en vivance sophrologique.

Il n'existe pas de traitement type, chaque cas étant particulier. Vous trouverez ici dessous  un exemple de déroulement d'une série de séances de sophrologie préparatoires à la maternité. Les exercices se pratiqueront debout, assis et couché et seront adaptés à l'état de santé de la future maman. Les pères seront invités à participer autant que possible pour les préparer à leur nouvelle responsabilité paternelle mais aussi de façon à harmoniser le couple avant l'arrivée du bébé.

A chaque séance, s'ajoute un peu de théorie concernant la grossesse, l'accouchement, le couple et l'enfant.

 

source : http://www.sophro.be/sophrologie/se-preparer-a-l-accouchement.htm


 a.4) Fleur de Bach

 

La grossesse est un des moments les plus importants dans la vie d’une femme… Mais c’est également celui qui est sans doute le plus chargé en émotions ! Avec son lot de questionnement et de craintes diverses : impatience, euphorie, inquiétudes sur ses capacités à être mère… Les fleurs de Bach peuvent vous aider à équilibrer ces états émotionnels.

 

Durant la grossesse, on vous conseillera de privilégiez les fleurs de Bach sans alcool. Voir la liste des fleurs utiles

 

- Pendant la grossesse : Les fleurs de Bach sont très utiles pendant la grossesse. Pendant les premiers mois, le corps va devoir s’adapter à des changements importants. Nausées du matin, fatigue, irritabilité… Les fleurs de Bach peuvent apporter un soutien pour parer à ces bouleversements.

- Accouchement : Plus la venue de l’enfant est proche, plus certaines émotions s’exacerbent : impatience de tenir bébé dans les bras, peur de l’accouchement (surtout si c’est le premier), crainte de ne pas être à la hauteur…

- Après la naissance : Une fois l’euphorie et la découverte passée, les hormones redescendent et il est possible que vous vous sentiez vidée, voir triste. C’est une phase courante chez les jeunes mères. Il existe des mélanges de fleurs de Bach pour le baby blues.

 

Source : http://www.autourdunaturel.com/fleurs-de-bach-et-grossesse/


 a.5) Nutrithépathie

 

  • En quoi la nutrithépathie est-elle utile pour la femme enceinte ?

 

Une alimentation variée et équilibrée et une activité physique quotidienne sont très importantes pour la santé. Tout au long de votre grossesse, une alimentation appropriée vous permet non seulement de couvrir vos besoins nutritionnels mais aussi ceux de votre bébé, et favorise sa croissance harmonieuse.

 

Vous n’avez pas donc besoin de prendre des suppléments en plus, sauf dans certains cas, sur prescription de votre médecin ou votre sage-femme

 

Elle peut également permettre d'éviter certains maux de la grossesse (nausée, diabète...) et une trop grossesse prise de poids.

 

  • Changement alimentaire et habitude de vie ?

"Manger pour deux" ce sont des rumeurs, c'est faux.

 

- Prenez un goûter (sain).

- Évitez les repas copieux et d’améliorer ainsi votre digestion (problèmes de nausées, remontées acides)

- Évitez les fringales et le grignotage

- Privilégier les laitages et les fruits

- Évitez l’association « pâtisserie + soda »

- Veillez à manger plus de légumes au dîner.

- Toujours laver les légumes et fruits avant consommation

- Évitez la viande crue

- Hydratez-vous en buvant entre 1,5 et 2L/jour

 

- Évitez la Caféine : stimule le système nerveux de la femme et du foetus. Prise en trop grande quantité, cette substance peut causer des palpitations, de la nervosité et perturber le sommeil. Parfois, la grossesse rend la femme enceinte plus sensible aux effets de la caféine. Par ailleurs, une consommation excessive accroît le risque de fausse couche et de naissance prématurée.

Sachez qu'il est conseillé de ne pas dépasser 300 mg de caféine par jour, peu importe sa provenance. Par exemple :

-> une tasse (environ 250 ml) de café filtre contient en moyenne 179 mg de caféine;

-> un espresso de 50 ml contient 89 mg de caféine;

-> une tasse (environ 250 ml) de thé noir en sachet en renferme 50 mg;

-> une tasse (environ 250 ml) de thé vert en contient 30 mg.

-> une canette de 355 ml de coca-cola contient de 36 à 50 mg de caféine;

-> une portion de 28 g de chocolat au lait renferme environ 7 mg de caféine;

-> une portion de 28 g de chocolat noir en contient 19 mg.

 

- Evitez certaines tisanes :

   Camomille Millefeuille Acte à grappe noire et bleue Aloès Ginseng Houblon Genévrie Idraste du Canad  Angélique  Harmois   Bourdain   Achillé   Cascar   Huile de rici   Safran à grande dos   Sauge   Verveine bleu   Réglisse

 

- Évitez le Foie et produit à base de foie : On sait que des doses extrêmement élevées de vitamine A peuvent présenter des risques pour le fœtus.

- Évitez le Soja et produits à base de soja : Ils contiennent des phyto-estrogènes. Des expériences chez l’animal montrent qu’ils peuvent avoir des effets indésirables sur les petits.

- Évitez les produits enrichis en phytostérols : Ces produits réservés aux

personnes qui ont « trop de cholestérol ». Même si c’est votre cas, il est déconseillé aux femmes enceintes d’en consommer car les risques éventuels pour vous et pour votre enfant ne sont actuellement pas connus

- Évitez l'Alcool (totalement)

- Évitez le Tabac

 

  • Tout le temps faim ?

Vous ne mangez probablement pas suffisamment aux repas pour couvrir vos besoins et ceux de votre bébé. Du coup, vous avez faim entre les repas et vous grignotez, ce qui vous coupe l’appétit pour le repas suivant. À terme, vous risquez de déséquilibrer votre alimentation et de prendre trop de poids.

- Solution : Consommez des produits céréaliers, légumes secs ou patates

 

  • Aliment privilégier ?

Durant la grossesse, certains nutriments sont essentiels

Fer

légumes secs, fruits séchés, jus de pruneau, germe de blé

Omega 3

utilisez des huiles de colza,chanvre, lin.... dans votre alimentation

Vitamine B9

germe de blé, graines de lin, sésame, courge… céréales non raffinées, légumes verts, secs, fruits secs.

Vitamine D

exposition au soleil (dehors), huile de foie de morue, harengs au vinaigre, sardine à l’huile, champignons, lait de soja enrichi

Calcium

Fruit secs, céréales complètes, herbes aromatiques, tofu, légumes et fruit frais.

 

source : http://naitreetgrandir.com/fr/grossesse/sante-bien-etre/fiche.aspx?doc=grossesse-cafe-the-tisane

http://www.canalvie.com/famille/grossesse/articles-grossesse/l-alimentation-chez-la-femme-enceinte-quelques-reponses-1.963731

http://www.inpes.sante.fr/CFESBases/catalogue/pdf/1059.pdf

La grossesse au naturel c’est malin” de Mélanie Schmidt-Ulmann


 a.6) Aromathérapie

 

Les huiles essentielles d'aromathérapie sont des substances très concentrées issues de plantes. Elles sont puissantes : il faut savoir les utiliser avec parcimonie pendant votre grossesse. Certaines huiles essentielles sont sans risque enceinte, tant que vous les utilisez avec précaution et en respectant les doses recommandées.

 

Elles peuvent être diluées avec des produits neutres pour créer des huiles de massage, ou avec de l’eau afin d’être inhalées. Une fois que l’huile essentielle a été absorbée par votre corps, elle fonctionne un peu comme un médicament. Les molécules des huiles essentielles sont très petites. Ainsi elles peuvent passer la barrière placentaire et atteindre votre bébé. À ce jour, les experts ne savent pas évaluer précisément l’impact de ces huiles sur votre bébé en développement. Des études n’ont pu être menées que sur des animaux, et les résultats sont souvent très différents. On pense néanmoins que votre bébé ne pourrait être affecté qu’en cas d’utilisation intensive de ces huiles.

 

  • Mode d'utilisation durant la grossesse ?

- Une à deux gouttes d’huile essentielle à la fois

- En massage sur la peau, diluez l’huile essentielle en mélangeant les gouttes avec au moins une cuillère à café (5 ml) d’huile neutre. Comme huile neutre, l’huile de pépin de raisin et l’huile d’amande douce sont tout à fait adaptées

- En diffusion, plus de 10 à 15 minutes par heure : l’odeur trop peuvent provoquer des naussées.

- Proscrire en voie orale.

 

  • Les contre-indications ?

- Ne pas utiliser d'huile essentiel avant 4 mois de grossesses pour une grosse normal. Interdiction durant toute la grossesse pour les femmes a risques de fausse couche ou d'accouchement prématuré.

- Les huiles proscrire pendant toute la grossesse et pour les femmes allaitant

Achillée millefeuile, Acore calamus, Ail, Ajowan, Aneth, Anis vert, Angélique, Bois de Siam, Cannelle de Ceylan (feuille et écorce), Cannelle de Chine, Carvi, Cèdre de l’Atlas, Cèdre de l’Himalaya, Curcuma, Cyprès, Eucalyptus à cryptone, Eucalyptus globulus, Eucalyptus mentholé, Genévrier, Girofle (clou et feuille sauf accouchement), Katrafay, Lantana, Menthe des champs, Menthe verte, Menthe poivrée, Nard, Noix de muscade, Origan compact et vulgaire, Palmarosa (sauf accouchement), Persil, Romarin à camphre, Romarin à verbénone, Sarriette, Sauge officinale, Tagète, Thym à linalol, Thym à thymol , Thym saturéoïdes, Valériane des Indes, Verge d’or, Zédoaire

 

  • Les huiles sans risques à partir du 4 mois

    Basilic sacré, Basilic tropical, Bergamote (avec ou sans furocoumarines), Bois de Hô, Camomille allemande, Camomille romaine, Cardamome, Cèdre de Virginie, Ciste ladanifère, Citron, Citron vert, Cumin, Epinette noire, Estragon, Eucalyptus citronné, Eucalyptus radié, Eucalyptus smithii, Fragonia, Galangal, Géranium bourbon, Géranium Egypte, Gingembre, Hélichryse italienne, Iary, Inule odorante, Kunzea, Laurier noble, Lavande aspic ou fine, Lavandin super, Lavandin grosso, Lemongrass, Lentisque pistachier, Mandarine, Marjolaine à coquilles, Marjolaine à thujanol, Myrrhe, Niaouli, Orange, Orange sanguine, Petitgrain, Pin, lariccio, Pin maritime, Pin de Patagonie, Pin sylvestre, Pruche, Ravintsare, Rhododendron, Rosalina, Rose, Sauge sclarée, Tanaisie annuelle, Tea tree, Verveine, Ylang-ylang III, Ylang-ylang complet

 

Je vous conseille cette article pour en savoir.

 

Source : http://www.babycenter.fr/x7200007/puis-je-sans-risque-utiliser-des-huiles-essentielles--pendant-la-grossesse-

http://www.aroma-zone.com/info/dossier-thematique/huiles-essentielles-et-grossesse

http://raffa.grandmenage.info/post/2007/05/14/Huiles_essentielles_et_femmes_enceintes_ou_allaitantes


 a.7) Lithothérapie

 

Lorsqu'on attend un enfant, il faut générer beaucoup d'émotions, de changement physique et hormonal. Les pierres et cristaux pourra vous donc aider à atténuer beaucoup d'inconforts liés à celle-ci : nausées, douleurs, anxiété, insomnie, maux digestifs. sans compter qu'elle stabilise l'énergie et l'humeur, qui sont sujets à fluctuations durant cette période.

 

Elle peut très bien être utiliser en complément à d'autres soins. Par exemple contre le stress vous pouvez utilisez de fleur de bach et un pierre en même, pour avoir une plus grand efficacité.

 

De plus, les traitements de lithothérapie facilitent aussi la relation maman-bébé; quand la maman est détendue, le bébé est détendu. Fait de 90% d'eau, le foetus est ultra-sensible au vécu de la maman et prendre soin de ses émotions durant cette période s'avère l'un des plus beaux cadeaux à offrir à son bébé.

 

  • Mode utilisation ?

- Portez sur vous une pierre approprié pour votre soucis.

- En séance avec un praticien.

Les cristaux peuvent être placés en des endroits stratégiques du corps, tels que les chakras, selon le besoin de la personne.

 

 

 

Source : http://cliniqueatma.com/lithotherapie-enfant-longueuil-rive-sud.php

La grossesse au naturel c’est malin” de Mélanie Schmidt-Ulmann


a.10) Naturopathie

 

Du premier jour au terme de la grossesse, la femme va vivre durant 9 mois l’une des période les plus intense de sa vie.

Les bouleversements vont être multiples, son corps et sa perception du monde vont changer. Et puisqu’il n’est rien de moins anodin dans la vie d’une femme qu’une grossesse, il est capital pour la future maman, pour le bon développement de l’enfant pendant et après la grossesse mais aussi pour l’harmonie du couple de se préparer à cet événement majeur.

A notre époque, pour la majorité des femmes, les grossesses aujourd’hui sont voulues, désirées.

Toute la vie de la femme va s’en trouver bouleversée : son corps d’abord mais aussi sa façon de penser, de ressentir le monde qui l’environne vont changer. Il est indispensable que la future maman mette à profit ces 9 merveilleux mois pour qu’ils deviennent justement : merveilleux.

En anticipant les difficultés à venir grâce aux techniques de soins naturelles, les mois de grossesse s’écouleront sereinement et dans le bien-être.

Pour le bon développement de l’enfant à venir, pour le bien-être de la femme enceinte et pour l’harmonie du couple il est absolument indispensable de faire de ce (long) moment un événement heureux et emprunt de plénitude.

Quand consulter un naturopathe ?

 L’idéal est de consulter un Naturopathe dès que le désir d’enfant se fait sentir.

La période avant conception, ou préconception, sera en effet le moment idéal pour améliorer vos défenses immunitaires, harmoniser votre métabolisme afin de maximiser vos chances de conception, vérifier votre poids pour vous donner toutes les chances d’avoir un bébé en bonne santé et de prévenir les troubles associés à la période de post-partum.

 Après ?

Il vous apprendra à :

- suivre un régime alimentaire équilibré et varié
- comprendre la nécessité de débuter ou de changer d’activité sportive
- prendre conscience de la nécessité de pratiquer des exercices respiratoires et de méditation
- changer votre hygiène corporelle et celle de votre intérieur en utilisant des produits non agressifs,
- vous préparer physiquement et psychiquement à ce grand bouleversement
- appréhender cette aventure sans crainte

Pour les naturopathes la période de préconception est donc primordiale et nombreux sont ceux qui pratiquent ce que nous appelons « le plan de préconception ».

Pendant la grossesse ?

 Le réglage alimentaire sera efficace pour éviter une prise de poids trop importante et toujours adapté aux besoins de la mère et de l’enfant  en cherchant à combler aux mieux les carences liées à la grossesse.

La Naturopathie soulagera efficacement tous les désagréments ou petits maux associés à la grossesse, la plupart des médicaments allopathiques sont proscris pour la femme enceinte, il est donc impératif d’optimiser ses défenses immunitaires pour conserver un bon état général de santé.

Votre Naturopathe vous conseillera aussi en soins naturels et sans effets secondaires pour remédier aux troubles passagers physiques ou de l’humeur.

Après la naissance de bébé ?

La Naturopathie s’avère là aussi un soutien extrêmement bénéfique. En apportant des solutions et des réponses à la nouvelle maman, le rôle de mère se vivra sereinement.

Des questions aussi essentielles que l’allaitement, la diversification de l’alimentation du bébé, la bonne santé du bébé, la prise en charge du poids de la mère, le baby-blues ou encore le retour à une sexualité normale, trouveront leurs réponses dans les soins naturels.

 

source : http://home.naturopathe.over-blog.com/article-la-naturopathie-pour-la-femme-enceinte-73220172.html



22/03/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi