one-shot-story

Lois en magie

Les lois en magie


Comme pour beaucoup de chose, la magie a des lois. Mais ces lois ne disent pas ce que l'on doit faire ou ne pas faire, elles préviennent seulement des risques encourus par ceux qui la pratique et qui n'ont pas de bonne attention. C'est ce que les sorciers et mages appellent le choc en retour ou triple retour, qui est une loi que je citerai et expliquerai plus bas.

Loi de l'empreinte: Si nous commettons une mauvaise action notre esprit est troublé le sentiment de remord nous affecte le mal-être s'installe, parfois sans que l'on s'en rend réellement compte, mais il est bien là. Les bonnes actions nous rendent heureux et serein. Les lieux, les gens et les animaux nous rappellent un souvenir bon ou mauvais c'est cela la loi de l'empreinte il s'accroît au fil du temps nous troublant encore plus.

Loi de l'analogie: Les mauvaises actions nous troublant les mauvaises ondes se répandent et attirent ses semblables et sans nous en rendre compte les mauvais esprits les gens négatifs et néfastes se retrouvent autour de nous et incite notre côté négatif qui devient beaucoup plus fort de même pour les ondes positives qui attirent les bons esprits. Ainsi le proverbe bien connu de tous "Aide-toi et le ciel t'aidera", illustre bien cette loi.

Loi de la récolte: "On récolte ce que l'on sème" ainsi dieu le disait, le mal apporte le mal et le bien apporte le bien. Si une mauvaise action est commise le prix est toujours payé, mais les bonnes actions sont toujours récompensées, c'est se qu'on peut appeler " l'effet boomerang" le mal revient au mal et le bien au bien. (Choc en retour !!)

 


 

Piliers de la Magie.

 


 

Appelée également : Les quatre Lois de la Sorcellerie  ou Pyramide de la sorcière

Certaines personnes dans le monde de l'ésotérisme, en particulier les pratiquants s'étant forgés leur propre croyance, ne s'attachent qu'au retour sans s'intéresser à aucune autre loi. D'autres, en revanche, suivent les principes winchs, alors que d'autres, pendant ce temps, préfèrent s'attacher à des concepts plutôt qu'à des règles à proprement parler, concepts établis au fil du temps par l'expérience d'autrui, etc...

 Ainsi, les concepts suivant : "savoir", "oser", "vouloir" et "se taire" ont intégré tout naturellement le vocabulaire ésotérique. Loin d'être des règles au sens strict du terme, ces quatre expressions constituent la base d'une connaissance acquise d'elle même lors de la pratique.

* Savoir : La connaissance étant la base de toute pratique constructive, et dans bien d'autres domaines également que l'ésotérisme, il apparaît comme évident que "savoir" soit intégrer à la philosophie de vie de quiconque prétend s'intéresser à l'Art magique. Se montrer curieux, désireux d'apprendre, de rechercher et d'être intéresser saura en aider plus d'un dans leur évolution. Sans curiosité ou soif d'apprendre, nombreux seront ceux qui resteront sur la touche, limités à des informations de surface faciles à digérer. C'est d'ailleurs là tout le problème de notre société de consommation : à trop avoir été habitué à obtenir du tout prêt instantané, on finit par exiger un fast-food de l'ésotérisme. Or, la rapidité n'existe pas…

* Oser : Apprendre ne fait pourtant pas le mage, tout comme l'habit ne fait pas le moine. Les connaissances théoriques sont une base solide, il est vrai, mais se plonger dans un apprentissage pratique l'est encore plus. La curiosité pousse inexorablement à faire preuve de courage dans la découverte de nouveaux horizons ou même dans l'application des enseignements fraîchement acquis. Ainsi, "oser" poursuit tout naturellement le but de la connaissance première. Un apprentissage basé sur la peur peut être dangereux à plusieurs niveaux, et en tout premier lieu par rapport au choc en retour évoqué plus haut. "Savoir" et "oser" permet de dépasser en partie cette crainte primitive d'un quelconque retour de bâton. Mais oser permet également de dépasser nos autres peurs les plus enfouies, qui ont bien trop souvent tendance à nous bloquer dans notre apprentissage. Une fois cette peur dépassée en osant l'affronter de face, le chemin paraîtra soudainement bien plus clair…

* Vouloir : Associé à ces concepts rejoint tout naturellement la "volonté", celle d'apprendre, de persévérer, de tester de nouvelles idées, et surtout de vouloir avancer. La volonté est seule guide en magie, c'est l'un des facteurs de réussite d'un quelconque rituel. Comme le dit si bien l'expression, la "volonté peut déplacer des montagnes" ; certains affirment même que la volonté suffirait à atteindre le but désiré, sans l'aide de catalyseurs (outils magiques, herbes, pierres, etc.). La détermination devrait toujours être notre première qualité avec la sagesse.

* Se taire : Enfin, garder le "silence" apparaît lui aussi tout naturellement comme essentiel. Les faits historiques dans notre chronologie sorcière ont bien trop souvent démontré les conséquences d'une pratique trop affirmée en public. Beaucoup ont beau s'autoproclamer ouverts, le fait est que la majorité de la population a peur de ce qu'elle ne connaît pas. Je ne prône bien sur pas ici un hermétisme des connaissances, bien au contraire, mais plutôt une discrétion de rigueur sur notre Magie contemporaine. S'entourer des bonnes personnes et non pas des plus mal intentionnées ou susceptibles de gêner votre évolution est un travail de chaque instant sans risquer de se compromettre. Le silence est la meilleure des armes.


 

Les règles de la réussite :

 

Voici ce qu'il faut respecter pour qu'un rituel est le maximum de chance de réussir.

 

1. Volonté humaine : le succès en magie dépend de la volonté du lanceur.

 

2. Lumière astral : Dépend de l'accès à l'énergie universelle du lanceur. Un mage a accès à l'énergie qui transcende l'univers et peut l'utiliser pour opérer des changements à distance.

 

3. Imagination / Visualisation : Il est important d'avoir une bonne visualisation du but à atteindre ou désir.

 

Si vous avez des difficultés lors de vos rituels allez voir ici



28/07/2009
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi