one-shot-story

Tisanes et leurs bienfaits (phyto)

Les tisanes.

 

Phythothérapie

  1. Définition

  2. Comment faire ?

  1. Les vertus

  2. Recettes

  3. Pour Bébés

  1. Pour femmes enceintes

  2. Les plantes

  3. Propriétés

 

1. Définition

 

Une tisane est une boisson aux propriétés faiblement curatives obtenue par macération, décoction ou infusion de matériel végétal (fleurs fraîches ou séchées, feuilles, tiges, racines), dans de l'eau chaude ou froide.

Les différents modes de préparation ont tous pour but d'extraire les principes actifs des végétaux.


Je tiens à vous prévenir que ce n'est pas parce que c'est naturel que c'est sans danger. Les tisanes étant à base de plantes, il y a toujours un risque d'allergie. De plus, il est préférable d'utiliser de plantes Bio pour éviter les pesticides et d'avoir un meilleur rendement des bien-faits espérés.


 

2. Comment faire une tisane ?

 

 A.1)     L’infusion :

 

La préparation la plus connue est sans doute l’infusion : qui n’a jamais bu sa tisane de camomille avant d’aller se coucher ? Une infusion se fait généralement avec les fleurs et les feuilles des plantes, mais dans certains cas, il est possible de faire également infuser des racines et des écorces. Le principe est simple : vous versez de l’eau bouillante sur la plante (il faut compter une cuillerée à café de plante par tasse), et vous laissez infuser entre dix et vingt minutes. Une infusion peut se conserver au réfrigérateur pendant 48 heures maximum. En principe, il est préférable de ne pas sucrer les tisanes. Comme toutes les plantes ne sont pas également agréables au goût, vous pouvez adoucir votre tisane d’une cuillerée de miel




 

A.2)     L’infusion à l’huile froide :

 

Cette technique consiste à remplir de plantes un grand bocal en verre, puis à les couvrir d’huile.

Mode d’emploi : comptez 250 grammes d’herbes sèches ou 500 grammes d’herbes fraîches pour 50 cl d’huile végétale pure (huile d’amandes douces, de tournesol ou de pépins de raisin). Vous fermez le bocal et vous laissez macérer pendant une quinzaine de jours dans un endroit ensoleillé. Une fois ce délai écoulé, vous filtrez l’huile en la versant dans une carafe. Vous versez ensuite le liquide dans des bouteilles en verre foncé. Choisissez de préférence de petites bouteilles : une fois que celle-ci est ouverte, l’huile s’abîme très vite.

À noter : pour obtenir une plus grande teneur en principes actifs, vous pouvez répéter la même opération plusieurs fois avec la même huile, en renouvelant les plantes à chaque fois.

 

A.3)      L’infusion à l’huile chaude :

Pour fabriquer des crèmes, des onguents, ou des huiles de massage, vous pouvez faire infuser les herbes dans de l’huile chaude. Les huiles de tournesol, d’amande douce ou de carthame sont conseillées.

Mode d’emploi : préparez un bain-marie, en plaçant un récipient en verre sur une casserole d’eau frémissante. Dans ce récipient, versez l’huile et les plantes, à proportion de 250 grammes d’herbes sèches ou de 500 grammes d’herbes fraîches pour 50 cl d’huile végétale pure (huile d’amandes douces, de tournesol ou de pépins de raisin). Laissez « cuire » deux heures à feu doux, avant de filtrer dans une carafe. Pressez bien l’huile restée dans le filtre et versez dans des bouteilles en verre foncé. Vous pourrez les conserver pendant trois mois dans un endroit frais.

 

B)     La décoction :

 

Cette méthode s’applique essentiellement aux parties souterraines de la plante, comme les racines, et aux écorces, qui libèrent difficilement leurs principes actifs lors d’une infusion. La réglisse, les racines de ginseng, ou de pissenlit sont fréquemment utilisées en décoctions. Cette méthode consiste à extraire les propriétés des plantes en les laissant « infuser » dans de l’eau que vous portez à ébullition. Comptez une cuillerée à soupe de plantes par tasse. Vous pouvez hacher ou moudre les plantes, en utilisant un mixeur, ou encore tout simplement un bon vieux moulin à café familial !

Vous déposez donc les plantes dans une casserole, puis vous les couvrez d’eau froide. Portez ensuite à ébullition, et laissez le tout mijoter sur le feu pendant une vingtaine de minutes jusqu’à ce que le liquide ait réduit d’un tiers. Retirez du feu, puis laissez infuser (et refroidir) pendant une heure, avant de filtrer. Vous pouvez conserver une décoction pendant trois jours au réfrigérateur.

C)     La macération :

La macération consiste à faire tremper les plantes dans de l’eau froide pendant plusieurs heures. Pour ce qui est des quantités, il faut prévoir une cuillère à café de plantes pour une tasse d’eau, une cuillerée à soupe pour un bol, et trois cuillerées à soupe pour un litre. Les plantes peuvent également macérer dans l’alcool, dans la glycérine, ou dans un autre solvant.

Un solvant est un liquide qui retient les principes actifs de la plante. Il convient de bien sélectionner le solvant en fonction de la plante que l’on utilise.


 

3. Les vertus :

 

Les vertus thérapeutiques des plantes sont connues et utilisées depuis des siècles ; des centaines de plantes médicinales sont connues à ce jour et sont utilisée dans le cadre de la phytothérapie.

Les utilisations principales des tisanes pour soulager les petits maux quotidiens sont principalement :

- Digestion et bonne assimilation : De nombreuses plantes favorisent la digestion et l’assimilation.

Certaines facilitent les digestions difficiles et combat les flatulences.

 

- Le sommeil : Plusieurs recettes principalement à base de Camomille favoriseront un bon sommeil réparateur tout en apaisant et rééquilibrant l'organisme stressé.

 

- La circulation sanguine : La « mauvaise » circulation est souvent due à l'hygiène de vie moderne, au manque d'exercice physique et à la sédentarité. Un choix judicieux de plantes en en infusions ou décoctions pallient aux « pieds froids », à la sensation de «jambes lourdes » et autres tracas. (Action nettoyante et tonifiante de la circulation sanguine, capillaire et veineuse, protection du système veineux).

 

- Les douleurs rhumatismales : Certaines plantes sont susceptibles d'apaiser certaines douleurs d'origine rhumatismale ou arthritique ainsi que certaines inflammations.

 

- Les tisanes des enfants : Des plantes douces conviennent particulièrement aux enfants. Elle les apaise et favorise le sommeil, rééquilibre les systèmes nerveux et digestif, nettoient les intestins et sont recommandées en cas de «gastro » si fréquentes à l'école.

 

- ECT


 

4. Des recettes : liste de tisanes

 

Tisane Relaxante

La passiflore est bien connue pour être un bon anxiolytique naturel. Tout comme le pavot de Californie et la mélisse qui vont calmer l'anxiété et réparer un sommeil perturbé. L'aubépine et le tilleul sont également recommandés pour réduire les troubles du sommeil. 

Formule : Dans 250 ml d'eau bouillante, faites infuser 5 g de passiflore. Ajoutez-y 5 g de pavot de Californie et 5 g de mélisse. Vous pouvez boire une tasse de cette infusion 2 à 3 fois par jour en dehors des repas dans la journée pendant 15 jours.

 

Tisane Nuit calme

Vous avez du mal à vous endormir ou vous vous réveillez plusieurs fois dans la nuit.

Formule : 50 g d’aubépine, 50 g de passiflore, 50 g de feuilles d’oranger amer et 50 g de tilleul. Préparez votre tisane avec 20 g de ce mélange pour un litre d’eau. Une tasse au coucher.

 

 

Tisane Digestive

Cette tisane stimule la digestion. A boire tout au long de la journée, et surtout entre les repas.

Formule : 50 g de feuilles de romarin, 50 g de feuilles de bouleau, 50 g de menthe douce, 50 g de feuilles d’artichaut, 50 g d’écorces de citron et 50 g de sauge. Prélevez 4 cuillères à soupe de ce mélange et plongez-les dans un litre d’eau froide. Portez doucement à ébullition sans aller jusqu’aux premiers frémissements. Recouvrez et laissez infuser 10 min avant de filtrer.

 

Tisane Circulatoire

Améliore la circulation sanguine

Formule : 120 g de cônes de cyprès, 150 g d’hamamélis, 60 g de noisetier et 120 g de vigne rouge. Faites infuser 5 g de ce mélange dans 250 ml d’eau. Laissez infuser 10 mn.

Boire une tasse entre chaque repas.

 

Tisane Diurétique

Facilite l’élimination des toxines qui sont responsables de fatigue et de kilos superflus.

Formule : 50 g de racines de pissenlit, 50 g de queues de cerises, 100 g de fucus, 50 g de romarin, 50 g de reine des prés et 25 g de graines d’anis vert. 4 cuillères à soupe dans 1 litre d’eau. Laissez infuser 10 mn, filtrez. Boire un litre par jour.

 

Tisane Dépurative

Facilite le drainage et aide les cellules graisseuses à se vider de leur contenu.

Formule : faire une décoction avec 10 g de chiendent et 10 g de queue de cerises pour 1/2 l d’eau. Faites bouillir 10 mn, filtrez et buvez deux à trois tasses par jour.

 

Tisane Anti-stress

Vous vous sentez épuisé physiquement et moralement. Voici une tisane vous boostera naturellement.

Formule : 50 g de calices de karkadé, 30 g de cannelle, 30 g de feuilles de maté, 60 g de sommités fleuries de romarin. Pour un litre d’eau, prélevez 15 g de ce mélange. Laissez infuser 20 minutes dans de l’eau frémissante. Filtrez. Cure d’une à deux semaines.

 

Tisane minceur

Plus encore

 


5. Tisanes pour bébés :

 

a) Conseils :

 

- Ne lui proposez pas de thé même faiblement infusé, Le thé aurait un effet diurétique trop important pour des petits reins immatures.

 

- Ne sucrez pas vos tisanes ou infusions, ça n'apporte rien, habituer bébé à boire sucré favorise l'apparition des caries.

 

- Proposez uniquement des produits naturels et ne pas donner de sirops de fleurs, huiles etc...

 

b) Quelles plantes ?

 

- Pour faciliter sa digestion : Camomille, Verveine, Fenouil, Anis, Menthe, Mélisse, Cannelle, Cumin.

 

- Pour faciliter son endormissement ou le calmer : Fleur d'Oranger, Tilleul, Mélisse, Camomille, Verveine.

 

c) Comment et quand ?

 

- Les doses qu'on conseille pour les bébés est de 2 fleurs ou feuilles dans de l'eau chaude (un mug ou un gros verre) pendant quelques minutes suffisent en général.

Par exemple pour la camomille romaine, on met en infusion 4 fleurs pour un adulte, j'en mets 2 pour une petite tasse.

Pour bien infuser les plantes et fleurs il faut faire bouillir l'eau, veillez toujours à ce que la température soit bonne pour bébé (37°C). Il faut donc la laisser refroidir.

 

- Une tisane, pour un bébé, ne doit se prendre que par nécessité, ni une obligation. Par exemple : Si votre bébé a bien bu son lait et que vous sentez qu'il a un peu mal au ventre ou du mal à s'endormir alors vous pouvez lui proposer une petite infusion. Précisons également qu’une par jour suffit largement.

 

- Ne donnez pas de tisane avant l’âge de 1mois. Si vous allaitez, vous pouvez boire une tisane qui l’aidera en passant dans le lait.

 

- Vrac ou sachet, Bio ou pas ?

C'est à vous de choisir, il est plus simple d’acheter des fleurs ou feuilles en vrac et prépare vous-même la petite tisane pour bébé. On vous recommandera de prendre en Bio mais ce n’est pas obligatoire. Pouvez aussi en acheter en non Bio.

Il existe aussi des sachets, à vous de bien regarder la composition si les tisanes ne sont pas spécialement conçues pour bébé. Il existe des marques qui proposent des tisanes contenants des fleurs ou feuilles qu'on peut donner à bébé, à vous de bien lire les étiquettes.

 

source : https://www.cubesetpetitspois.fr/tisanes-et-infusions-pour-bebe/


6. Tisanes pour les femmes enceintes ?

 

Les tisanes peuvent aider énormément aider les femmes enceintes à soulager certain maux. Néanmoins n’hésitez pas à demander conseil à votre médecin.

 

Cependant, il est clair que toutes les tisanes ne peuvent être consommées pendant la grossesse. Un ingrédient naturel ne signifie pas qu'il est sûr.

 

Beaucoup d'herbes peuvent être nocives pour la grossesse. Certaines tisanes doivent être consommées avec modération car elles concentrent des herbes dont on ne connaît pas forcément l'impact.

Il n'y a pas beaucoup de données sur les diverses herbes mais par mesure de précaution un certain nombre de tisanes ne sont pas approuvées.

 

6.1 Avantages de la tisane pendant la grossesse :

 

Heureusement, il existe des tisanes spécifiquement recommandées pour cette période de la vie d'une femme. Ces tisanes sont bonnes pour être consommées pendant la grossesse et ne causent pas de complications.

 

  • Une bonne tisane est une façon agréable de s'hydrater.

  • Une tisane bio et naturelle fournit divers nutriments nécessaires à l'organisme pendant la grossesse.

  • Contrairement au café et au thé, la tisane ne contient pas d'excitant.

  • Une tisane calmant aide à abaisser les niveaux d'anxiété et de stress.

  • Les tisanes de la grossesse soulagent les nausées matinales.

  • Et également peuvent aider à la préparation de l'utérus pour le travail.

 

6.2 Les tisanes :

 

Les conseillés

Uniquement en fin de grossesse

A évitez, non exhaustive

- La camomille : aide contre l'insomnie. Une tasse de tisane à la camomille avant d'aller vous coucher peut vous aider à vous détendre et à mieux dormir. Cependant, si vous en buvez trop, l'effet inverse peut se produire et vous risquez de rester éveillée.

 

- Le Gingembre : Les personnes qui souffrent de nausées matinales peuvent consommer de la tisane au gingembre. Il facilite la digestion et soulage les problèmes d'estomac.

 

- La Menthe : Consommer la tisane à la menthe pendant la grossesse est bénéfique car cela permet de soulager les nausées et les vomissements. Elle a également des effets contre la migraine et les brûles d'estomac.

 

- Le Rooibos : Une concoction puissante, cette tisane est très adaptée à la grossesse. Elle est riche en antioxydants, calcium et magnésium. C'est une infusion bonne pour la digestion et soulage le reflux. Il stimule également le système immunitaire du corps humain, ce qui permet de prévenir les maladies et de lutter contre elles plus rapidement et plus efficacement.

 

- La Mélisse : Cette plante a un effet calmant. Elle aide à soulager l'irritabilité, l'insomnie et l'anxiété pendant la grossesse.

- L'Ortie : nourrit et tonifie l'organisme. En tisane de feuilles, on peut continuer à la prendre pendant la grossesse. L'ortie favorise l’allaitement.

 

- Le Framboisier : le framboisier est riche en calcium, c'est un tonique utérin. Le framboisier est également une plante intéressante lorsqu'on veut préparer une grossesse, en tisane de feuilles. Toutefois on doit arrêter le framboisier une fois la grossesse commencée.

- La Sauge : la thuyone, une molécule présente dans la sauge, pourrait, selon certaines études, provoquer des fausses couches et une hypertension artérielle. Rassurez-vous, il s’agit surtout d’une consommation élevée de cette plante.

 

- L'Armoise vulgaire

 

- L'Angélique officinale

 

- La Rue fétide

 

- La Menthe pouliot

 

- L'Hysope

 

- La Bourse à pasteur

 

- La Réglisse

 

6.3 Des recettes, des exemples :

 

Rétention d'eau

Tisane de « bouleau blanc » aussi appelée bouleau pubescent est utilisée pour drainer et détoxifier le corps. Ce diurétique naturel permet également de lutter contre la rétention d’eau. Le bouleau purifie l’organisme et favorise l’élimination de ses toxines.

- Faites bouillir l’eau dans votre casserole. Coupez le feu.

- Jetez-y les feuilles de bouleau blanc.

- Laissez infuser les feuilles pendant 10 minutes.

- Filtrez, puis conservez le tout dans une bouteille.

- Buvez 2 tasses d’infusion par jour en cure de 3 semaines.

 

Nausée / Vomissement

1- Tisane 1 : Mettez 1 cuillère à café de menthe dans une tasse d’eau bouillante. Laissez infuser 5 minutes. Filtrez. Ajoutez dans la tasse 1 cuillère à café de miel dans laquelle vous aurez ajouté 1 goutte d’huile essentielle de gingembre. Buvez 2 à 3 tasses par jour.

2- Tisane 2 : Râpez 1 ou 2 cm de gingembre, dans une théière d’eau bouillante, laissez infuser 10 minutes puis tamisez.

 

Maux de Dos

- Tisane : Remplissez un bocal de moitié feuilles de verveine et moitié feuilles de reine des près. Mettez 2 cuillères à café du mélange dans une tasse d’eau bouillante. Laissez infuser 5 minutes. Filtrez. Buvez 3 tasses par jour.

 

Fatigue

1- Buvez du thé vert. Il est vrai que cela est déconseillé à cause de théine, mais il est surtout conseillé de ne pas dépasser 300 mg de caféine par jour.

2 - Buvez des tisanes de gingembre.

 

Brûlure estomac

- Tisane : mélangez au choix une cuillerée à soupe de camomille matricaire, d’artichaut, de chardon-marie, de mélisse, de chrysanthellum (deux ou trois à la fois). Faites infuser. Prenez 3 ou 4 tasses avant les repas ou dès l’apparition des nausées.

 

Plus ici


 

7. Les propriétés des plantes

 

8. Les propriétés des tisanes

 

 



05/02/2016
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi